Il s'agit du projet Hipper-pack, avec pour coordinateur la société HPP Belgium, et du projet APIC coordonné par l’entreprise GD Tech. Apprenez-en plus sur ceux-ci !

 

Projet Hipper-pack

La société HPP Belgium, porteur du projet Hipper-pack, est une entreprise de traitement par pascalisation de produits alimentaires.

 

Ce traitement consiste à soumettre des produits alimentaires (par exemple les jus, la charcuterie, les plats préparés ou les produits laitiers) à des pressions isostatiques très élevées, de l’ordre de 6.000 bars, dans le but d’éliminer les pathogènes nuisibles et ainsi améliorer la conservation des aliments traités.

 

Compte tenu des avantages de cette technologie, la tendance est d’optimiser les procédés mais surtout, de les adapter à une plus large gamme de produits. Il existe dès lors un réel potentiel d’élargissement des applications en agroalimentaire.

 

Pour ce faire, il faut impérativement étudier d’autres types de conditionnements qui seraient compatibles avec cette technologie et qui pourraient répondre tant aux exigences des consommateurs qu’aux exigences réglementaires en vigueur (ou qui se dessinent en matière de respect de l’environnement).

 

En effet, étant donné que l’aliment subit la pression directement dans son emballage final, ce dernier doit présenter des qualités techniques et sanitaires spécifiques. Dans cette optique, les partenaires du projet ont identifié 2 objectifs de R&D en matière de packagings innovants, à savoir la conception et mise au point d’un couvercle à membrane souple intégrée pour bouteilles en verre et un emballage type barquette en matière bioplastique.

 

La mise au point de ces nouveaux conditionnements nécessite une série de tâches multidisciplinaires, lesquelles mobiliseront les compétences et expertises de l'ensemble des partenaires du projet Hipper-Pack, à savoir les entreprises HPP Belgium, HTP Europe et Omniform ainsi que les centres de recherche agréés, Certech, Celabor et Materia Nova.

 

A ce jour, ces deux types d’emballages innovants compatibles avec la technologie HP n’existent pas sur le marché des emballages alimentaires, il s’agit dès lors d’une opportunité de développer un nouveau segment de marché à destination de l’industrie alimentaire.

 

Quant aux retombées économiques du projet, elles seront générées d’une part par l’augmentation significative des volumes traités par HPP Belgium dans ses installations et d‘autre part par les activités engendrées par la production des nouveaux emballages au sein des entreprises HTP Europe et Omniform.

 

Plus d'infos sur le projet : https://www.wagralim.be/nos-projets-innovation/hipperpack/

 

Projet APIC

apic-1

 

Les méthodes de productions végétales sont en pleine évolution. En particulier, le développement de structures “indoor” qui permet l’amélioration des rendements et de la qualité des cultures horticoles.

 

Le projet APIC vise, par l'intermédiaire de techniques innovantes, à automatiser, optimiser et diagnostiquer des cultures de plantes en environnement complètement contrôlé (“plant factories”). 

 

Par ailleurs, une stratégie d’utilisation des LEDs sera développée au cours de ce projet.

 

L’objectif d'APIC est donc de fournir un outil d’innovation et de diversification pour de nouvelles productions végétales qui se démarqueront par leur qualité (cultures optimisées), leur fiabilité (cultures contrôlées), leur continuité (cultures indoor) et leurs débouchés à haute valeur ajoutée (nutraceutique, pharmaceutique, cosmétique, gastronomique, etc).

 

Plus d'infos sur le projet : https://www.wagralim.be/nos-projets-innovation/apic/

 

Besoin d’experts pour vous aider à monter votre projet d’innovation ?

Le secteur agroalimentaire est constamment à la recherche de nouveaux produits, procédés et services mais aussi de nouveaux outils permettant de former ses travailleurs de façon pertinente et ciblée.

 

Notre équipe vous accompagne à travers les étapes clés de la procédure, depuis l’idée innovante jusqu’à la soumission finale de votre dossier ! Rejoignez la quarantaine d'entreprises actives en 2020 dans un projet de recherche pôle "Wagralim" !

 

Contactez sans hésiter : sophie.bourez@wagralim.be ou marion.potier@wagralim.be

 

Nouveau call-to-action